Catégories
Livres & comics

INDIE VIEW: Vous ne pouvez pas éviter L'INCONNU

-Publicité-

l'inconnu

L'inconnu
Par Anna Sommer
Traduit par Helge Dascher
Conundrum Press

Il existe de nombreuses façons dont les gens se permettent de devenir victimes de ce qu'ils croient être le destin et la plus courante est probablement l'inaction. Dans L'inconnu, Dessinateur allemand Anna Sommer dépeint le drame qui peut tourbillonner autour de cette dynamique alors qu'elle suit les situations de deux femmes, Helen et Vicky, alors qu'elles suivent des voies distinctes dans lesquelles l'inaction joue un rôle.

Pour Helen, l'inaction se manifeste dans son mariage avec Paul, où elle laisse ses propres désirs reculer au profit des préférences de vie de son mari et cela la rend malheureuse et déplacée dans sa propre vie. Helen tient une boutique et un changement miraculeux semble possible lorsqu'un jour elle trouve un nouveau-né dans l'une de ses loges. Plutôt que de signaler le bébé, Helen décide de l'élever elle-même – en secret. Sa maternité retrouvée devient comme une affaire, où elle se faufile hors de sa «vraie» vie pour aller s'occuper du bébé qu'elle laisse dans son magasin.

l'inconnu

Pour Vicky, l'inaction mène à une situation désespérée. Élève en pensionnat, Vicky montre l'inutilité et l'insouciance des jeunes qui la mettent dans des situations qui peuvent dépasser sa capacité émotionnelle à gérer, notamment une liaison avec son professeur d'histoire qui mène à une grossesse. Sa solution? Pour ignorer la grossesse et tenter de faire des efforts timides pour provoquer une fausse couche, tout en mangeant trop afin de donner à la grossesse une apparence de gain de poids normal. Entre son incapacité à gérer sa situation et le dégoût de soi que la prise de poids déclenche en elle, l'inaction de Vicky s'accumule dans une catastrophe potentielle.

Dans L'inconnu, Sommer tisse ces deux situations avec une livraison impassible et des lignes noires et blanches épurées qui offrent une simplicité de présentation pour les personnages et les situations qui conviennent bien à l'histoire. Le lien entre les femmes est peut-être évident mais aussi parfaitement naturel et nécessaire aux deux intrigues et d'une manière qui pousse les thèmes un peu plus loin. Ce qui devient évident, c'est que si l'un des personnages féminins peut être qualifié de personne qui ne peut pas être proactive dans la gestion de ses problèmes, ce sont les hommes qui créent des problèmes qui ne sont pas seulement les moteurs de l'inaction chez les femmes. C'est la domination masculine des choix de vie et des situations intimes qui devient une forme de pouvoir inactif – le manque d'empathie ou de discussion avec les partenaires crée une relation statique dans laquelle ne rien faire est le rôle préféré de l'homme.

Dans la conclusion de Sommer L'inconnu pourrait être lu comme optimiste ou pas du tout, ou peut-être que ce n'est pas la partie importante. Peut-être que la conclusion est juste, c'est simplement le résultat d'actions qui se développent à partir de l'inaction. En d'autres termes, l'inaction n'existe pas. Tout est action. Tout affecte quelque chose.

-Publicité-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *