Catégories
Livres & comics

INDIE VIEW: SUMMER SPIRIT est un signe avant-coureur de changement

esprit d'été

Esprit d'été
Par Elizabeth Holleville
Traduit par Amy Evans-Hill
Presse NoBrow

Au cours de la dernière décennie, les fantômes sont vraiment devenus un aliment de base dans les bandes dessinées destinées aux lectrices du collège et du lycée, apparaissant dans des livres comme Le fantôme d'Anya, Amis avec des garçons, même Raina Telgemeier Des fantômes, parmi beaucoup d'autres. Dans les œuvres, les fantômes apparaissent comme les signes avant-coureurs d'un moment de transformation dans la vie, souvent cette période de «passage à l'âge adulte», et servent à ajouter des mystères moins terre-à-terre à un processus difficile qui n'est que trop familier à la plupart d'entre nous.

En caricaturiste français Elizabeth HollevilleDébut de roman graphique Esprit d'été, l'histoire des fantômes est utilisée dans le même but que jamais, mais sert également de tremplin vers des révélations sur le passé et offre une leçon pour faire attention à ce que vous souhaitez. Comme elle le fait la plupart des étés, Louise et sa sœur Lydia sont amenées chez leur grand-mère pour y passer du temps et rencontrer leurs cousins. La décadence de l'âge commence à apparaître chez la grand-mère alors que sa mémoire continue de glisser, au milieu d'une maison encombrée de souvenirs du passé dont Louise est distraite, même si elle ne connaît jamais tout à fait les histoires derrière les photos qu'elle voit.

esprit d'été

Lorsque les cousins ​​arrivent, il est vite clair que Louise n'est pas synchronisée avec la collection des adolescentes. Alors que tous les autres sont à l'âge où ils veulent abandonner la maison de grand-mère et se lever pour rien de bon, ce qui comprend la détection des garçons, Louise se sent comme une roue supplémentaire, trop jeune pour se livrer aux hijinks ou même être très intéressée de toute façon, et cette distance provoque un nouveau schisme entre elle et sa sœur.

Bientôt, cependant, la réponse aux vacances solitaires de Louise se présente sous la forme d’un fantôme qui hante les jardins de sa grand-mère. Au fur et à mesure que le lien se développe entre Louise et son nouvel ami fantôme, il en va de même pour les révélations de Louise sur les motivations et le passé de son amie, sur la transition cahoteuse de sa sœur et de son cousin à travers l'adolescence, et sur l'enfance réelle de sa grand-mère. Bien qu’elle soit prise au piège dans le jardin, l’expérience du fantôme est suffisamment vaste à travers le temps pour qu’elle puisse offrir à Louise des tonnes de perspectives qui passent d’être cruellement sincères à simplement blasées.

L'appel des fantômes dans ces histoires est rendu clair dans Esprit d'été. Ils peuvent faire à peu près tout et ils utilisent cette capacité pour semer le tort sur n'importe qui et sur tout le monde, méritant ou non. Ils sont le modèle parfait de fantaisie de vengeance de tout jeune, d'autant plus que leurs tours sont nés de la même circonstance que l'enfant vivant dans les histoires – être forcé d'exister avec des limites. Mais dans ce comportement déchaîné, il y a aussi des leçons et l'une des choses horribles à propos de la majorité est que vous existez dans un monde souterrain où un moment vous faites des choses stupides et le suivant vous acquérez des connaissances. Celles-ci se heurtent à chacune et vous font progresser, que vous le vouliez ou non, et le fantôme en devient à la fois le catalyseur et la mesure de votre progression.

esprit d'été

Holleville a un œil sur l'environnement dans lequel Louise, sa cousine et le fantôme habitent, construisant une toile de fond souvent mystérieuse qui supplie les personnages de s'y plonger davantage. Dans la maison, le désordre, ce sont des souvenirs et cela attire l’œil de Louise, tandis que sa sœur et ses cousins ​​sont plus curieux de voir un désordre bien différent – un désordre humain qui jonche la plage et la vie nocturne de la ville. La plage, la maison, le jardin, ce sont tous des lieux que Holleville donne à sa personnalité, parfois plus solide que n'importe laquelle des filles, et il devrait en être ainsi, comme des monuments lents qui préfèrent un présent éternel dans lequel les filles se balancent grâce à un rythme rapide.

Esprit d'été Il y a deux choses à la fois – une reconnaissance d'aller de l'avant à un rythme parfois vertigineux et une appréciation de la façon dont la lenteur et même la stase réconfortantes peuvent être au milieu d'un changement rapide. Les deux font partie de la condition humaine, en particulier pendant la période transitoire de l’adolescence, et c’est pourquoi, après une vie de changement, tant d’entre nous aspirent au confort engloutissant d’une vie après la mort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *