Catégories
Livres & comics

Dark Nights Death Metal: Speed ​​Metal # 1 (REVUE)

Écrit par: Joshua Williamson
Art par: Eddy Barrows
Encres de: Eber Ferreira
Couleurs par: Adriano Lucas
Lettres de: Steve Wands

Les fans de Wally West adoreront Dark Nights Death Metal: Speed ​​Metal # 1. De toute évidence, il joue un grand rôle dans l'histoire de Dark Nights Death Metal.

Certes, je ne suis pas Flash inconditionnel – que ce soit Wally, Barry Allen ou n'importe qui d'autre. (Les Speedsters ne le font pas pour moi.)

Wally étant une partie si importante de l'histoire du Death Metal de Scott Snyder, Dark Nights Death Metal: Speed ​​Metal # 1 semblait être une lecture incontournable. Cela s'est avéré être le cas – pour les lecteurs de Death Metal et The Flash – bien que ce ne soit pas exactement le plus fou des one-offs de Death Metal.

Oui, nous apprenons quelque chose d'important, une autre grande chose se produit et nous obtenons les flashs sombres. Pourtant, cela ne semblait pas très différent des autres livres de Death Metal. Bien sûr, Joshua Williamson a très bien écrit The Flash depuis qu'il a pris la relève en 2016. Il sait écrire une histoire centrée sur Barry ou n'importe qui dans la famille Flash. Mais le Death Metal a une ambiance très différente de ces histoires.

Peut-être que certains aimeront un peu d'air frais. Personnellement, l'obscurité entourant le Death Metal a augmenté les enjeux à mesure que nous entrons dans l'histoire. Cependant, Dark Nights Death Metal: Speed ​​Metal # 1 a été le premier cas où il ne semblait pas que tout le monde soit en grave danger – malgré certaines des choses qui se sont produites. (J'expliquerai plus dans les spoilers.)

L’art d’Eddy Barrows était génial. Les costumes de Death Metal que Barry, Jay Garrick et Kid Flash obtiennent sont tellement cool (comme on le voit sur la couverture).

Mon seul reproche était que Jay était très différent de celui de la ligne principale, où il était vieux et maigre. Dans Dark Nights Death Metal: Speed ​​Metal # 1, Jay a l'air d'environ 30 ans plus jeune et est en forme. Ouais, ses cheveux sont gris, mais cela ne suffit pas.

Les apparences ont évidemment changé d'un artiste à l'autre, mais c'est quelque chose qui aurait dû rester le même.

(AVERTISSEMENT: Spoilers à venir pour Dark Nights Death Metal: Speed ​​Metal # 1.)

Normalement, je ne fais pas de spoiler pour les one-offs de Death Metal, mais je dois clarifier une chose. (Sérieusement, si vous n'avez pas lu Dark Nights Death Metal: Speed ​​Metal # 1, arrêtez-vous ici.)

À un moment donné, Dark Nights Death Metal: Speed ​​Metal # 1, on voit Jay tomber, puis Kid Flash, puis Barry. Pour moi, au moment où Williamson est arrivé à Barry, il m'avait perdu. Encore une fois, le monde du Death Metal de Snyder est aussi complexe que possible. Mais je n’achetais pas chacun de ces trois mourants à la fois. Et mon appréhension était justifiée lorsque je suis arrivé au bout du problème.

Encore une lecture importante avec une bonne dynamique Wally-Barry. Mais le problème susmentionné ne me convenait pas.

Note: 8,0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *